Standards du Web et accessibilité : qu'en est-il en Chine ?

Question que je m'étais posée, sans vraiment approfondir le sujet. Mais voilà que quelqu'un a justement répondu à ma question par un article en anglais et en chinois. Le moins que je puisse faire, c'est de vous le traduire en français.

Pour ceux qui préfèrent la V.O., n'hésitez pas à consulter l'article original sur le site du Web Standards Project, par Henny Swann.

Sommaire

Les standards du Web en Chine, par Henny Swan.

Début octobre, j'ai eu la chance de passer quelques temps en Chine et de parler des standards du Web et de la situation actuelle en Chine avec des professionnels et des étudiants du Web. Ces deux semaines m'ont ouvert les yeux sur les défis à relever quand on s'intéresse aux bonnes pratiques dans ce pays. Ce qui m'a le plus marquée, c'est que les défenseurs des standards du Web sont peu nombreux et constituent souvent une voix isolée avec peu voire pas du tout de ressources en chinois pour les aider dans leurs démarches ou expliquer pourquoi nous avons besoin de standards et quels en sont les bénéfices. Voici un large aperçu de ce que j'ai appris, de ces défis et de quelques idées qui, je l'espère, pourront aider à améliorer les choses.

S'il vous plaît, laissez un commentaire si vous avez des suggestions, des idées ou des remarques. J'aimerais également compléter la liste de liens ci-dessous, alors si vous en avez à suggérer, envoyez-les et je mettrai la liste à jour.

Le Marché et les acteurs économiques

De manière générale, ceux que l'on voit soutenir les standards du Web dans certains pays européens, en Australie et aux États-Unis agissent pratiquement à l'opposé de ce qui se fait en Chine. Il n'y a pas d'obligation légale en Chine à rendre votre site Web accessible et les acteurs économiques ne semblent pas s'impliquer vraiment. Les forces du Marché sont intéressées. J'ai longtemps soutenu que le marché autour des standards du Web était essentiel, même dans les pays ayant adopté une loi demandant, par exemple, à ce que les sites Web soient plus accessibles. Le raisonnement consiste à dire que le propriétaire du site peut être conscient qu'il a une obligation légale en matière d'accessibilité, mais à moins d'en voir les bénéfices directs qu'il peut en retirer, il risque de ne pas mettre en application correctement les principes d'accessibilité et de se contenter du minimum imposé par la loi.

Actuellement en Chine, le marché autour des standards du Web est très faible pour un certain nombre de raisons. La première, c'est qu'Internet Explorer 6 reste le navigateur dominant avec 95% de parts de marché. En général, les gens sont invités à utiliser IE 6 dans la mesure où la plupart des sites e-commerce reposent sur l'activation de la technologie ActiveX (ndt : technologie propriétaire de Microsoft).  Ce qui signifie que la tendance va vers la construction de pages Web fonctionnant uniquement avec IE 6, s'intéressant moins aux autres navigateurs. Ce qui change cependant petit à petit avec la montée en puissance d'autres navigateurs tels qu'Opéra, Safari, Firefox et Google Chrome. En fait, l'arrivée de Google Chrome y est pour beaucoup dans la prise de conscience de l'existence de navigateurs alternatifs dans la communauté des graphistes Web. Les développeurs avec lesquels j'ai pu parler ont rapidement mis le doigt sur le fait que même s'ils utilisaient un navigateur alternatif à IE quand ils construisaient et testaient des sites, ils continuaient eux-mêmes à utiliser massivement IE dans leur navigation quotidienne simplement parce que beaucoup de sites dépendaient de son utilisation.

Cette absence de demande pour des sites Web respectueux des standards est un problème, car sans demande, il y a peu de motivation à créer des sites conformes, que ce soit pour les développeurs indépendants aussi bien que pour les entreprises. Cela pourrait changer cependant, notamment parce que de plus en plus de multinationales sous-traitent et implantent le travail de développement en Chine. Avec cet accroissement, on peut espérer que la théorie du trickle-down (ndt : théorie économique qui part du principe que les choses s'écoulent naturellement du haut vers le bas, les richesses s'écoulant vers les plus pauvres naturellement) sera avérée et que les multinationales permettront d'améliorer la connaissance et la prise de conscience. Quand j'ai demandé à un développeur de chez Microsoft comment il s'était mis aux standards du Web, il a répondu que c'était parce que la société avait envoyé un expert pour leur faire une formation concernant le développement selon les standards. C'était génial à entendre et certainement un axe à privilégier pour défendre les standards du Web. Opera, qui fut pendant longtemps le champion des standards du Web (à ma décharge, je travaille pour Opéra mais tout ce que j'écris ne sont que mes opinions propres) a également joué un rôle actif dans la défense des standards du Web. Les standards sont au cœur du cycle de développement dans le bureau Chine et l'équipe prend également une part très active dans les rencontres et conférences.

Bien qu'il n'y ait pas de législation concernant l'accessibilité des sites Web, il est intéressant de constater de quelle façon les Jeux Olympiques ont agit sur la prise de conscience. Les lieux publics, les rues et les bâtiments ont davantage tenu compte de l'accessibilité en raison des jeux et cela a beaucoup joué dans la prise de conscience du public. C'est au moins un début et c'est à relier à la Convention des nations unies pour les droits des personnes handicapées que la Chine a ratifiée en juillet 2008. Cette Convention est la première convention internationale à fixer des règles visant à protéger et promouvoir les droits des personnes ayant un handicap. Maintenant que la Chine a ratifié cette Convention, elle a maintenant le devoir d'encourager légalement l'accès à l'information, aux loisirs, à l'emploi et à l'éducation. Comme le stipule l'article 9 :

“Les États parties devront aussi prendre les mesures appropriées pour [...] promouvoir l'accès des personnes ayant un handicap aux nouvelles technologies de l'information et de la communication, y compris Internet”.

Reste à savoir quelles orientations cela prendra, mais au moins la Chine est-elle signataire.

La promotion des standards par la base

Ce qui fut par dessus tout le plus excitant ce fut de voir la passion et l'engagement de la plupart des professionnels du Web à qui j'ai parlé. Il y a quelques blogueurs influents en Chine qui font de grandes choses pour promouvoir les standards. On peut notamment citer Jun Chen Wu et Xian An alias Real Lazy. Au cours d'une discussion avec Xian An, il a mentionné que si on remonte en 2005, date à laquelle il a commencé à bloguer sur les standards, son blog avait environ 1000 clics par jour. Ce qui tend à prouver que les gens désiraient en savoir plus ou, même s'ils ne cherchaient par directement une information concernant les standards, ils atterrissaient sur son site qui leur offrait une introduction aux standards.

Cela semble se confirmer dans la mesure où les développeurs à qui j'ai parlé ont dit qu'ils étaient tous plus ou moins autodidactes. Comme dans beaucoup de pays où le développement Web et les standards ne sont pas toujours enseignés à l'université, les graphistes et les développeurs doivent se former par eux-mêmes.  Un gros inconvénient ici justement c'est le manque de ressources en chinois. Ce à quoi s'ajoute le fait qu'alors que certains livres électroniques existent, ils sont trop chers pour beaucoup de gens.

Ce qui fut probablement le plus excitant pendant mon séjour cependant ce fut d'avoir la chance de participer au premier Web Standards Cafe organisé par Opéra à Pékin. Le sujet était les standards du Web et le Web 2.0, et était centré plus largement sur comment promouvoir les standards du Web en Chine. Je pense qu'une des pistes à explorer c'est de combiner le militantisme de terrain et les BarCamps.

Encourager les standards du Web en Chine

Il y a certaines choses que nous pouvons commencer à faire dès maintenant pour aider à promouvoir les standards du Web et l'accessibilité du design Web en Chine. Cela peut paraître une tâche difficile, mais si on s'y attaque en prenant les choses les unes après les autres, il n'y a aucune raison pour que les standards du Web ne deviennent plus populaires. Comme le dit un vieux proverbe chinois : "Dis-moi et j'oublierait, montre-moi et je m'en souviendrai peut-être, implique-moi et je comprendrai". Il n'y a pas si longtemps encore on devait se battre en Europe, en Australie et aux Etats-Unis pour faire comprendre les principes de base des standards du Web. Ca vaut le coup de regarder derrière nous et de nous inspirer de cette expérience. Voici maintenant ci-dessous ce que je considère comme des instruments pour permettre la progression des standards du Web :

  • La traduction des ressources - la première priorité doit être de rendre disponible des traductions et des ressources librement utilisables pour les gens. Actuellement, beaucoup d'individus ont donné de leur temps pour des traductions (voir la liste de liens ci-dessous) mais je ne peux m'empêcher de croire que des organisations plus importantes devraient contribuer à cet effort de traduction. Consultez les instructions et guides de traduction des ressources du W3C [en] pour plus d'information.
  • Responsabilité des multinationales - Les grandes organisation internationales qui promeuvent et défendent activement les standards du Web internationalement devraient faire leur possible pour aider à la promotion des standards du Web localement en Chine. Cette aide pourrait prendre la forme de formations maison, de soutien financier ou de mise à disposition de cours abordables ou d'une aide dans la traduction de documents en chinois. Ces aides ne devraient pas se restreindre à la Chine uniquement.
  • Le militantisme par la base - les développeurs comprennent les défis et problèmes que rencontrent les développeurs mieux que quiconque. Faire la promotion des standards par des blogs, des forums, des BarCamps et des Web Standards Cafes sont toujours un moyen efficace d'agir. Cela pourra prendre des formes différentes en Chine pour mieux correspondre aux normes culturelles, mais la communication et le partage doivent en être la base.

Alors, si vous êtes un blogueur, un développeur, quelqu'un en position de traduire ou communiquer vos connaissances au sein d'une organisation, alors partagez ce que vous avez. Comme je l'ai mentionné plus haut, n'hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez des suggestions, idées ou autres. J'aimerais également étendre la liste de ressources ci-dessous, alors si vous avez des liens, envoyez-les moi et je mettrai la liste à jour.

Ressources

Pour une liste complète des standards en chinois, consultez le site du W3C.

Pour conclure, un grand merci à Jun Chen Wu pour la traduction de cet article en chinois.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.